Veillée d’armes à Columbus, Ohio

Thierry Gillmann & Joe Pulizzi

Hier soir lundi, les premiers arrivants au congrès Content Marketing World se sont retrouvés au bar du Hyatt Regency de Columbus pour un premier verre. L’occasion pour moi de rencontrer Joe Pulizzi, le fondateur du Content Marketing Institute, et quelques uns des speakers et des participants de cet événement exceptionnel.

L’hôtel Hyatt Regency de Columbus, Ohio, n’a rien de bien glamour. Lobby immense et glacé, bar sonore, moquette bizarre et fauteuils fatigués : manifestement, au congrès Content Marketing World, l’important, c’est ce qui est dans la boîte. Normal, non ?

Car le contenu proposé par Joe Pulizzi et le Content Marketing Institute, lui, est prometteur. Il faut dire que les titres des 70 présentations ont été concoctés par des professionnels qui savent comment attirer le chaland ! Toute la question est donc de choisir lesquelles suivre, faute de pouvoir gérer une quelconque ubiquité. Heureusement, la plupart des powerpoints sont déjà disponibles, sur un serveur réservé aux participants qui peuvent librement les lire et les télécharger – une initiative en tous points remarquable.

Voilà six ans, Joe Pulizzi montait une agence, Junta42 : marketing on-line, social marketing, community building, et plus si affinités. Mais aujourd’hui, l’opérationnel c’est terminé. Sa société, le Content Marketing Institute, comporte une vingtaine de consultants de haut niveau et se dédie exclusivement au conseil, au coaching et à la formation – plus un magazine dédié au sujet. Content Marketing World débarquera cette année à Sydney, à New York, à Cleveland (un événement consacré au secteur de la santé) en attendant d’autres destinations. Joe n’a pas pris la grosse tête pour autant.

Alors, oui, ne cachons pas notre plaisir : c’est bon d’être ici au milieu de ses pairs, de directeurs marketing, de Chief Content Officers, venus de toute l’Amérique mais aussi du Royaume-Uni, des Pays-Bas, du Mexique, de Slovénie ou du Brésil. Beaucoup d’entre eux étaient là l’année dernière, et mes discussions avec Michele, Sonya, Cassio ou Ian, montrent qu’ils avaient hâte de revenir.

Vivement que ça commence !

Retrouvez-moi sur twitter

Vous aimerez peut-être :

Vous avez quelque chose à dire, allez-y !