Storytelling au bar du Prince

marketing-hotel-bar-storytelling

Une fin de soirée au bar du Prince de Galles m’a rappelé la puissance du storytelling, les principes d’une expérience client réussie… et fait redécouvrir la magie des cocktails.

Les bars des grands hôtels ont des dizaines d’histoires à raconter. Peut-être parce qu’ils ont été de tous temps fréquentés par des écrivains ? Camus, Sartre ou Prévert au Flore, Sommerset Maugham, Kipling et Joseph Conrad au Raffles, Hemingway, Faulkner et Truman Capote au Monteleone… la liste est longue, les anecdotes innombrables.

Mais le bar Les Heures, à l’hôtel Prince de Galles, ne se contente pas de transmettre les histoires. Il écrit des histoires. Autant de cocktails, autant de récits, qui transforment un simple verre d’après dîner en une expérience mémorable, à partager. On en sort avec la formidable envie de devenir un habitué. Un vrai rêve de marketeur !

Une expérience client complète

Le cadre est magnifique, bien sûr, mais sans ostentation excessive, sinon un lustre exubérant qui diffuse une lumière propre à mettre en valeur sa partenaire. Christopher Gaglione, le chef barman, vous accueille avec simplicité et attention. Son équipe, tout comme le personnel de salle, s’active avec concentration et veille au moindre détail. Service parfait, donc – noblesse oblige.

Mais ici, un cocktail n’est pas un simple mélange plus ou moins coloré, sec ou doux, long ou court. C’est un moment d’évasion, un instant de rêve ou mieux encore, dit Cyrille Kerkaert, le directeur du bar : une expérience. Le cœur d’une stratégie de différenciation qui associe principes et actions : personnalisation, théatralisation, service, et plaisir.

Le contenu (du verre), c’est bien, mais il ne fait pas tout.

Pour tous niveaux d’implication

Comme les contenus d’un bon content marketing, la carte offre un choix qui correspond à différents degrés d’engagement dans le plaisir du cocktail. Ainsi on trouve des mélanges ‘old school’ qui revisitent les classiques, mais aussi des créations signatures, très contemporaines, pour qui veut aller plus loin dans la connaissance. Et même… des cocktails vieillis en fût de chêne. En fûts de chêne ?

Rafraichissement, approfondissement, découverte : des sujets pour tous

De l’intrigue dans les caves de l’hôtel

Cocktails-vieillis-storytellingPour capter l’attention des clients les plus blasés, quoi de mieux que le paradoxe ? Associer ‘cocktail’ et ‘vieilli’ fait immédiatement mystère. Plus encore quand on apprend que le vieillissement se déroule dans des petits fûts de chêne, logés dans les caves même de l’hôtel – des espaces secrets, auxquels le client n’a jamais accès, le Saint des saints ! Pour qui est surtout habitué au Dry Martini olive verte des chaînes d’hôtels internationales, la surprise est de taille… et pour ceux qui croyaient avoir tout bu vu, le bar crée une nouvelle histoire.

Une proximité privilégiée

De quoi nourrir les réseaux sociaux

théatralisation-cocktail-storytellingLa théatralisation s’exerce sans jamais tomber dans un show-off pour bimbos. Les siphons d’eau de Seltz, les robinets à champagne, la fontaine à Absinthe : voilà pour rappeler les Années Folles et les origines d’un établissement ouvert en 1928. Côté mise en scène des cocktails : la lampe d’Aladin accompagne l’Artist de sa fumée légère, la théière japonaise présente le Mojito thaï comme une infusion zen, la flasque argentée du Parisian Smash fait de vous un gentleman, un peu alcoolisé certes, mais toujours sooo chic… Autant d’éléments mémorables à partager sur les réseaux sociaux – les flashes des smartphones s’en donnent à cœur joie.

Chaque client devient à son tour un storyteller

L’expérience après l’expérience

contenus-cadeau-storytellingAu moment de régler l’addition (finalement raisonnable pour le service rendu), le chef barman nous offre deux beaux livrets « Les cocktails d’été / d’hiver – 10 façons de les préparer ». Edition limitée, velin d’Arches et, comble de la personnalisation, des pages à découper soi-même, à l’ancienne – personne ne l’aura jamais ouvert avant vous…

Un dernier contenu pour la route !

*

Les Heures – Bar de l’hôtel Prince de Galles – 33, avenue George V, Paris – Nous avons consommé avec modération deux Artists, un Journalist, et un PDG (comme Prince de Galles, bien sûr !). Plus une composition personnalisée sur la base de ma discussion avec Christopher Gaglione, que je remercie au passage.

Retrouvez-moi sur tweeter : @tgillmann
ou écrivez moi : m’envoyer un mail

Vous avez quelque chose à dire, allez-y !