Relancer son contenu dans un monde en mouvement

Back to the start

Dans un congrès bien construit, ce qui est le cas du Content Marketing World, il y a forcément des stars. Mitch Joel est une star. En cinq questions, il a donné un panorama remarquable des vraies dimensions du content marketing aujourd’hui.

Mercredi matin, après la fanfare (voir post précédent), Joe Pulizzi ‘the godfather of content marketing’, sobremement vêtu d’un trois pièces orange et de chaussures du même métal, lance officiellement cette deuxième édition de Content Marketing World Cette année : mille participants, américains à 90%, plus des aventuriers du content marketing venus d’un peu partout.

La keynote d’ouverture était assurée par l’auteur de Six pixels of Separation, Mitch Joel. Sa conférence, en tous points remarquable, s’intitulait « CTRL ALT DEL – Comment relancer votre contenu dans un monde mobile ». Il aborde cinq questions clés, auxquelles il répond avec de nombreux exemples.

– la relation directe avec les consommateurs appartient-elle désormais aux marques ? Ou plutôt à Facebook et consorts ?
– la connaissance de ses clients : « pour gérer des Big Data, vous feriez bien d’avoir une grosse machine »
– être utile ou mourir : combien y a t-il d’applications – et de soi-disant contenus – qui ne servent à rien ?
– un contenu doit être actif ou passif : les deux peuvent être utiles, mais il faut choisir !
– après l’heure du multi-écrans, quand sonnera l’heure de l’écran unique ?

La keynote se termine par un phénomène : « Cultivate a better world », un film et une chanson réalisés pour promouvoir la petite exploitation agricole de proximité. La chanson : The Scientist, écrite par Coldplay’s et interprétée par une légende de la Country, Willie Nelson, a déjà été vendue des millions de fois, au bénéfice de l’association The Chipotle Cultivate Foundation.

Vous aimerez peut-être :

1 Commentaire

  1. Charles T dit :

    6 pixels était un super bouquin, et j’ai l’impression que la présentation valait le déplacement. Très joli film aussi. Merci du debriefing.

Vous avez quelque chose à dire, allez-y !