Information aujourd’hui, désinformation demain ?

Dom Pedro

Média de stockage tout autant que média de flux, un site internet impose une gestion à long terme de l’information qu’il diffuse, sous peine de perdre sa crédibilité.

« Une information suivie d’un démenti, ça fait deux informations », avait paraît-il coutume d’affirmer le patron de presse Pierre Lazareff. Une bonne boutade pour se défausser lorsque France Soir (qui était à l’époque un vrai quotidien, rappelons-le pour les plus jeunes qui nous écoutent) laissait passer une info mal vérifiée ? Ou était-ce carrément du cynisme éhonté ? Il n’est plus là pour nous le dire.

Dans le monde d’avant (internet), une erreur avait vite fait de disparaître. Une fausse nouvelle le lundi, un démenti le mardi, une indignation le mercredi (à la Chambre des députés par exemple), un talk show le jeudi, le sketch d’un comique le vendredi… et hop, tout était oublié à l’issue du week-end.

Or, Internet n’est pas qu’un média de flux, c’est aussi un média de stock. Le web a la mémoire longue. Il ne s’agit pas ici de cyber-rumeurs, de hoax etc. N’importe quel contenu informatif aujourd’hui peut devenir désinformatif demain. Dans le domaine immobilier, pour ne citer que lui, les mesures fiscales et réglementaires se suivent à un rythme accéléré, c’est le moins qu’on puisse dure. Il ne suffit donc pas de produire et d’accumuler des contenus sur ses sites, il faut les gérer dans la durée. Ce « content management « est indispensable à la crédibilité d’un site.

D’accord, mais avouez que ça serait bête de faire disparaître une page qui n’aurait plus lieu d’être, même fausse ou obsolète, alors que les positions qu’elle a acquises continuent de drainer trafic et curiosité… Surtout ne l’effacez pas ! Sa mise à jour – lisible et visible – et l’intégration de liens vers de nouveaux contenus sont mêmes susceptibles d’améliorer son ranking moteurs en même temps que d’améliorer le nombre de pages lues par visiteur… Peut-être après tout que Pierre Lazareff aurait adoré internet !

NB : cette image qui circule actuellement dans les réseaux sociaux brésiliens montre une « citation » de l’Empereur Dom Pedro Ier (1798-1834) : « Le grand problème des citations sur internet est que l’on ne sait jamais si elles sont vraies ».

Vous aimerez peut-être :

Vous avez quelque chose à dire, allez-y !