Google n’est pas votre ami

Google-content-marketing

Personne ne vous dira que le SEO ne sert à rien, et moi non plus. Mais vous ne pouvez plus compter sur Google pour faire gratuitement la promotion de vos contenus, aussi bien conçus soient-ils. Les objectifs de Google et des réseaux sociaux ne sont pas les vôtres. Pire peut-être : ils peuvent vous priver de trafic. Vous ne pouvez pas vous contenter de subir. Il vous faut penser comme un média.

Lorsqu’on a commencé à parler d’inbound marketing, le principe était simple : ne jamais s’imposer à son public, mais attendre que celui-ci vienne vers vous. Pour qu’il vous trouve au moment où il en avait besoin, la solution était limpide : un bon référencement naturel dans les moteurs de recherche. Autrement dit, sur Google (90,4% de part de marché monde, 93,6% en Europe, 95,5% en France). La montée en puissance des réseaux sociaux est venue compléter le dispositif.

Aujourd’hui, les choses sont moins claires. Vous ne pouvez plus compter sur des plateformes extérieures pour promouvoir gratuitement vos contenus. Il vous faut prendre en main leur diffusion d’une façon beaucoup plus volontariste.

Contenus et référencement naturel, une démarche apparemment vertueuse

Google a fait son succès auprès de ses utilisateurs en leur apportant les réponses les plus adaptées à leurs besoins : des contenus utiles, jouissant d’une bonne réputation, faciles à utiliser.

La qualité de vos contenus est sensée vous assurer un bon référencement naturel, une fois maîtrisés les innombrables facteurs pris en compte par l’algorithme du géant de Mountain View (rappelons au passage que ce fameux algorithme est toujours plus secret que la recette de la sauce du Big Mac). Vous ne pouvez pas passer à travers : ce n’est pas une option, mais une obligation, comme l’orthographe et la syntaxe.

Nouveau problème : Google peut vous priver de trafic

Google a la capacité de dissuader vos cibles d’aller jusqu’à votre site en leur fournissant une réponse instantanée… construite à base de vos contenus. Dans une tribune encore inaperçue ici mais largement débattue aux Etats-Unis, Joe Pulizzi a pointé un exemple frappant :

Question posée : combien de grammes de protéines un être humain devrait ingérer par jour pour être en bonne santé ?
La réponse est contenue dans le résumé proposé par Google – vous n’avez pas besoin de cliquer sur les liens proposés pour la connaître !

Abus-de-contenu-exemple-Joe-Pulizzi

Pour le fondateur et CEO du Content Marketing Institute, Google va profiter au maximum des règles du fair use, de sorte à éviter autant que possible que ses utilisateurs visitent votre site. Une manière de faciliter la vie des internautes, peut-être. Mais avec comme résultat de vous priver de trafic, sûrement.

Deuxième problème : une course sans ligne d’arrivée

La page de réponses d’une requête Google est une échelle dont le nombre de barreaux augmente à raison de plus de 30,000 Giga-octets par seconde.

Au fait, quel est le deuxième moteur de recherches au monde ? C’est YouTube, filiale de Google. De ce côté-là, ça ne traîne pas non plus : plus d’une heure de vidéo ajoutée chaque seconde.

Cette course à l’échalote vaut aussi pour les réseaux sociaux, comme l’indiquent ces chiffres.

Troisième problème : Google n’est pas un service public

(mis à jour 31/08/2015) Pour son deuxième trimestre 2015, Google a annoncé un chiffre d’affaires de 17,7 milliards de dollars (bénéfice trimestriel : 3,4 milliards de dollars), au sein duquel la commercialisation de l’espace publicitaire – des Adwords – tient une place prépondérante (16,0 Mds $). L’objectif de Google, c’est que vous achetiez ses publicités ciblées. La justesse et l’honnêteté des réponses « naturelles » est là pour assurer le leadership de l’usage. Evidemment, une fois parvenu à un quasi monopole (dans le monde occidental), une fois le moteur installé par défaut dans les navigateurs internet, la donne peut changer – vous ne serez pas tenus au courant.

Quatrième problème : vous ne maîtrisez rien

Votre spécialiste SEO peut vous dire ce qu’il veut, et ses concurrents vous affirmer le contraire pour tenter de lui prendre votre budget. Les gourous de Google cultivent le mystère et les discours énigmatiques, mais la vérité c’est que vous ne savez pas ce qu’il y a dans le moteur. Beaucoup de sites d’e-commerce en ont récemment subi les conséquences.

Conclusion : Google n’est pas votre ami

Les objectifs de l’entreprise Google ne sont pas de vous aider gratuitement à valoriser vos contenus, attirer des visiteurs sur votre site et les engager dans le processus qui les mènera à une démarche commerciale.

Et maintenant pensez à Facebook, qui a fait en sorte que vos fans ne voient plus vos contenus s’ils ne sont pas sponsorisés. Pensez à LinkedIn qui encourage la publication directe. La liste n’est pas close.

Moteurs de recherche et réseaux sociaux ne veulent pas votre bonheur, ils veulent vos budgets – et aussi devenir les meilleurs amis de vos cibles en leur étant plus utiles que vous ? Vous devez chercher par tous les moyens à diversifier les canaux de distribution de vos contenus sous peine de vous retrouver dans la pénible situation des producteurs de pommes face à la grande distribution – en pire.

Solution : pensez comme un média

Thierry_Gillmann-190x230Ne vous constituez pas prisonnier de plateformes que vous ne maîtrisez pas. Pensez abonnés, pensez contenus réservés, pensez à des conversations directes avec vos communautés, clients et prospects. Et diffusez par tous les moyens, en outbound comme en inbound, sans oublier le native advertising. Pensez Content Marketing !

Au fait, vous en êtes-où ?

 

Retrouvez-moi sur tweeter : @tgillmann
ou écrivez moi : m’envoyer un mail

Vous aimerez peut-être :

2 Commentaires

  1. magikmanu dit :

    Merci pour cet article. La puissance de Google est, en effet, impressionnante et sans limites… Qui va stopper ce monstre ?

    Cependant, une règle ne changera jamais : il faut un premier, un deuxième… dans les résultats de recherche ! et la, des règles existent mais RARE sont les SEO qui les connaissent….

    C’est une lutte, contre un géant avec de nombreuses failles… il faut simplement les connaitre !
    Mes clients : https://www.linkedin.com/in/emmanueldevauxmoret ont une force de frappe importante et je me prouve tous les jours les méthodes qui marchent…. avec des bons outils @seobserver…

    Emmanuel

  2. Deltour dit :

    Intéressant. Merci

Vous avez quelque chose à dire, allez-y !