Content Marketing aux antipodes : rencontre avec Craig Hodges

Content marketing avec Thierry Gillmann et Craig Hodges

Rencontre à Sydney avec le fondateur et CEO de l’agence de content marketing leader en Australie : Craig Hodges, de King Content. L’occasion d’échanger avec lui, et Michael Buckley son conseiller, à propos du sujet qui nous tient à cœur : le content marketing, forcément, la place qu’il est en train de prendre dans les organisations tant B2C que B2B, et les profils clés de recrutement dans le domaine.

King Content, agence de content marketing de l’année 2012

38 degrés sur Sydney, alors qu’il n’est encore qu’onze heures du matin. Autant dire que je suis heureux de retrouver Craig Hodges dans la fraicheur de l’air conditionné de ses bureaux d’Elizabeth Street, à Surrey Hill. King Content a remporté le titre convoité de « Agency of the Year » par le jury du Content Marketing World à Columbus en septembre dernier. J’ai hâte de partager les secrets de sa réussite…

Une croissance rapide

les bureaux de King Content, agence de content marketing à SydneyKing Content a été fondée en 2010. Pas de venture capital, juste la solide énergie de son créateur Craig Hodges, qu’on devine aussi à l’aise devant un steak d’Angus king size qu’en face du patron de Westfield, IBM, Prudencial, American Express, Mc Donald’s ou Expedia, ses principaux clients. L’agence compte aujourd’hui 16 personnes à Sydney, plus 3 à Singapour. Elle triple son chiffre d’affaires chaque année.

Du B2B au mainstream

L’agence s’est lancée avec essentiellement des comptes B2B. Ce qui est normal, d’après Craig Hodges, pour des raisons de cycle de décision et de la possibilité que donne le content marketing d’obtenir rapidement de premiers résultats : « Par le haut – la cible manifeste sa satisfaction d’obtenir de l’information bien adaptée à ses besoins, et par le bas – la visibilité naturelle dans les moteurs de recherche ». Mais « trois ans après sa création, les budgets s’équilibrent déjà entre B2B et B2C ». C’est ce que démontre clairement la liste des 50 clients de son agence.

Pour le recrutement, une règle simple : aimer écrire

Pour Craig comme pour Michael, le recrutement se fait d’abord et avant tout sur un critère : celui du plaisir d’écrire, chaque jour, sur tous les sujets. Je partage pleinement leur point de vue. Il est plus facile d’apprendre le SEO à un rédacteur que d’apprendre à écrire à quelqu’un qui ne sait pas ! Les facilités rédactionnelles sont partagées par toute l’équipe : les « content strategists », les « editors » (rédacteurs), le spécialiste SEO, le community manager, les deux commerciaux, l’office manager, et bien évidemment Craig Hodges et son associé Paul Ford. Tout le monde participe au blog de l’agence. Et pour les programmes clients, l’équipe s’appuie sur un solide réseau de free lancers : journalistes et rédacteurs, en Australie et dans le sud-est asiatique.

La France à la traîne ?

L’Australie serait elle plus avancée en matière de content marketing que la France et l’Europe continentale en général ? J’aurais envie de répondre par l’affirmative – ce qui n’aurait rien d’étonnant s’agissant d’un pays de pionniers et d’explorateurs ! Le fait est que le marketing de contenu fait la une des magazines de marketing au pays des wombats. Et que Sydney va accueillir la première édition australienne du Content Marketing World, du 4 au 6 mars prochains. « D’ici là, nous aurons vingt concurrents de plus » ajoute Craig, qui n’a pas trop l’air de s’en faire pour autant.

Vous pouvez voir ici la vidéo pédagogique de l’agence :

Le site de King Content est ici / www.kingcontent.com.au/

Retrouvez-moi sur tweeter : @tgillmann

Vous aimerez peut-être :

5 Commentaires

  1. Craig Hodges dit :

    Thierry– Thanks you very much for your kind words!!

  2. Charles-Henri Clerc dit :

    C’est tres impressionnnant. Comme quoi il n’y a pas que des kangourous et des wombats en Australie, il y a des entrepreneurs de qualité !

  3. Fred dit :

    ‘Content strategist’. Autrement dit « stratège en contenu » ? Si c’est le planeur stratégique du content marketing, voilà un job qui m’interesse…. Ils ne veulent pas s’installer en Nouvelle Caledonie par hasard ?

  4. Yoyo dit :

    Le content marketing nourrit son homme, on dirait 🙂

  5. Christine dit :

    Pourquoi sommes-nous toujours a la traîne ?

Vous avez quelque chose à dire, allez-y !