Et si vous étiez un super-héros qui s’ignore ?

greg-guillemin-et-ses-super-heros

Votre marque a t-elle l’étoffe d’un super-héros ?

Nous insistons régulièrement chez Lobi sur la nécessité pour les entreprises de diffuser des contenus visibles, crédibles et surtout, utiles. Mais utile ne veut certainement pas dire ennuyeux. Il ne s’agit pas d’oublier l’agrément, le plaisir que peuvent prendre vos cibles à consulter vos messages.

Si les entreprises semblent avoir compris l’intérêt d’une telle démarche, elles ont souvent du mal à passer de l’intention à l’action, en tous cas de façon structurée. Et quand elles se hasardent à utiliser le ressort de l’humour, par exemple via le media vidéo sur internet, il s’agit souvent de scénettes sans trop de suite, tournées à l’occasion d’un événement ou d’un lancement… et dont la plupart n’intéresseront pas grand monde.

Bibendum-prend-sa-tension-greg-guilleminQuelques entreprises n’ont pourtant pas à aller chercher plus loin que leur propre patrimoine marketing pour redécouvrir des potentiels. Ainsi Michelin, qui nous est toujours apparu comme un pionnier du Content Marketing, sachant, dès le début du XXe siècle, devenir éditeur de cartes routières utiles à ses clients pneumatiques, et créer son fameux Bibendum. Un super-héros qui, après relookage, pourrait bien s’avérer très adapté au goût des générations Y et Z.

L’artiste Greg Guillemin (http://www.greg-guillemin.com/85780/1012746/gallery/the-secret-life-of-heroes) vient de tenter cette modernisation. Le très bon accueil sur la toile de son projet devrait entraîner l’intérêt des responsables marketing de Michelin, dont la longue histoire a prouvé que sobriété de comportement n’était pas incompatible avec innovation et créativité !

Un mot sur Greg Guillemin 

Greg est inspiré par les personnages et de comics américains et français (Warholl, Lichtenstein, Banksy…). Greg a su renouveler les super héros historiques et en parler à la génération des geeks. Ceux qui sont plus âgés – et qui aimeront paraitre plus jeunes – sauront aussi en apprécier la pertinence.

Avec un sens aigu du marketing, Greg arrange (et dérange) aussi des grandes marques, souvent américaines, parmi lesquelles Campbell, Coca-Cola et beaucoup d’autres. Les jeunes marketeurs des entreprises concernées y verront sans doute davantage un potentiel qu’une menace… et ne manqueront pas de  trouver les moyens de rebondir sur sa production (surtout si leurs services juridiques sont en vacances).

Du 6 février au 30 mars, Grégoire Guillemin expose à la galerie Lacroix, 19 rue Lesage, Paris 20ème. Pour en savoir plus, allez voir sa page Facebook.

 

Vous avez quelque chose à dire, allez-y !