Apprendre à danser avec le storytelling

une choré sympa

Le storytelling constitue un sujet récurrent quand on traite de stratégies de content marketing. Comment convaincre de ses possibilités hors du commun ? Comment démontrer de façon positive le pouvoir de pédagogie et de conviction du storytelling sur les prospects, les clients, les consommateur ? Découvrez un exemple aussi inattendu qu’hilarant.

Tim Brooke-Taylor, dans une série de sketches qui a fait les beaux soirs des téléspectateurs britanniques, enseignait chaque semaine une nouvelle danse, juste en racontant une histoire. Pour le twist, par exemple, il suffit d’écraser une cigarette tout en se séchant dans une serviette éponge. Pour le Booga Frog, il faut s’imaginer napolitain, et danser les deux pieds coulés dans le béton.

Découvrez maintenant ‘the chartered accountant dance‘ – la danse de l’expert-comptable. Levez-vous et essayez. Vous verrez comment il est facile de retenir une danse complexe avec un peu de storytelling. Le film est sous-titré en français.

– Pas numéro 1 : Vous allez travailler en métro, et tout près de vous se trouve une charmante créature. Mais vous êtes gênés, parce que tout le monde vous regarde. Alors vous pointez du doigt dans la direction opposée pour distraire leur attention, et pendant qu’ils regardent ailleurs… pas numéro 2 (pincer les fesses de sa voisine)
– Répétez le mouvement jusqu’à la station Liverpool Street.
– Pas suivant : vous êtes au bureau et vous utilisez la calculatrice à rouleau. Vous saisissez l’addition qui en sort, et l’enfilez sur le pique-notes. Vous voulez du thé, alors vous tapez dans vos mains pour appeler le garçon d’étage. Maintenant le téléphone sonne. Vous décrochez le combiné.
– On continue : vous êtes en vacances à Torquay sur une plage déserte. Vous enlevez votre maillot de bains mouillé. Soudain, quelqu’un arrive !
– Pas numéro 25 : Vous partez en excursion sur l’île de Wight et vous avez le mal de mer. Vous ne savez pas par dessus quelle rambarde aller saluer votre ami Hugues
– Dernier pas : vous êtes un expert comptable, c’est la fin de l’exercice, et le bilan est équilibré !

Résultat : une chorégraphie superbement exécutée grâce à la magie du verbe. Et éventuellement une tendinite si vous continuez trop longtemps.

Les mécaniques de la mémoire artistique sont à vrai dire un poil plus complexes… Vous pouvez lire par exemple une synthèse sur les cinq mémoires du musicien, par la pianiste et pédagogue Gayle Colebrook.

Retrouvez-moi sur tweeter : @tgillmann

Vous aimerez peut-être :

Vous avez quelque chose à dire, allez-y !